Le Blog d'AdB

La nouvelle stratégie e-commerce de Carrefour


29 août 2015 Facebook Twitter LinkedIn Google+ L'actu E-commerce



Pour Carrefour, le rachat de Rue du Commerce n’est que la première étape d’un vaste plan stratégique e-commerce. Le site carrefour.fr sera refondu début 2016, servant de tête de pont à une enseigne davantage tournée vers l’omnicanal. L’analyse de Linéaires.

En interne, l’opération est baptisée « Carrefour @ugmenté ». Hervé Parizot, le nouveau directeur e-commerce du groupe, a lancé un vaste chantier afin de décloisonner et rassembler les différentes activités en ligne de l’enseigne sous une même bannière : drive, Oshoop, voyages, spectacles, etc. Les bases de données clients, surtout, seront fusionnées et valorisées.

Carrefour entend en effet mieux exploiter sa connaissance des 14 millions de porteurs de carte de fidélité pour avancer sur le commerce en ligne. Début 2016, par exemple, les drives accepteront enfin la carte de fidélité de l’enseigne.

À terme, le cybermarché Ooshop devrait être fusionné avec les drives. Mais le modèle de livraison à domicile, ciblant une clientèle urbaine, sera conservé et même étendu à de nouvelles agglomérations. Des recherches seront menées pour rendre la logistique, coûteuse, plus performante.

 

Pixmania avant Rue du Commerce

En négociant actuellement la reprise de la société Rue du Commerce, Carrefour se renforce aussi sur le e-commerce non alimentaire. Le distributeur avait d’ailleurs, un temps, déjà pensé racheter Pixmania, avec qui il avait noué un partenariat commercial.

Grâce à une telle acquisition directe, Carrefour cherche bien sûr à étoffer ses assortiments, sur des offres complémentaires de celles de ses magasins. Mais il va en outre récupérer un savoir-faire en matière de marketplace, un volet clé de la rentabilité actuelle des sites de e-commerce.

L’appli mobile de Carrefour sera également au cœur du repositionnement digital de Carrefour. Parce qu’un smartphone est l’outil par excellence pour faire le lien entre online et offline.

Les files d’attente sur l’appli

En France, le distributeur teste déjà des dispositifs variés, qui donnent une idée de ses ambitions à moyen terme : préparation d’un parcours de courses à partir d’une liste, géolocalisation d’articles, satisfaction client sur la tenue des rayons, précommande pour la foire aux vins, montre connectée, etc.

En Espagne, Carrefour vient aussi d’ajouter de nouvelles fonctions intéressantes à son appli Mi Carrefour. Comme l’appel de son numéro quand on fait la queue à un stand et l’affichage des temps d’attente estimés. La gestion de la liste de courses est aussi plus souple, avec davantage de possibilités de fusions ou d’ajouts par la voix.

Livraison, drive, clic and collect, courses en magasin : le digital s’insinue dans tous les modes d’achat du consommateur et Carrefour entend parler d’une même voix à ses clients. L’ambition d’un commerce « sans coutures » est certes partagée par toutes les enseignes. Mais avec la présentation, cet été en comité de groupe, de son plan stratégique, Carrefour a officiellement donné à ses troupes un signal de départ.

Source : lineaires.com

commentaires