La région parisienne envisage de lancer une vaste flotte de vélos électriques dans le cadre d’un programme financé par l’État visant à amener les navetteurs à se rendre au travail à vélo et à réduire les encombrements et la pollution.

Mobilités (IDFM) fournira jusqu’à 10 000 vélos électriques à Paris pour la location à long terme, en vue d’étendre le programme à 20 000, ce qui en ferait le plus grand programme de location de vélos électriques au monde.

 

Le but de Veligo

L’objectif du service «Veligo» est d’encourager les déplacements en vélo, qui ne représentent pour l’instant que 1,6% des trajets quotidiens de la région Ile-de-France.

Veligo sera exploité par une coentreprise comprenant la société de services postaux et de transport Transdev dans le cadre d’un contrat de six ans. son budget atteindra 111 millions d’euros (127 millions de dollars).

Il viendra compléter le programme Parisien Velib, qui a servi de modèle pour le partage de vélos dans le monde entier, mais qui connaît des difficultés depuis la prise de contrôle d’un nouvel opérateur cette année. Seules la moitié des 20 000 nouveaux Velib promis sont actuellement en service.

Contrairement aux vélos Velib, qui sont loués à l’heure et qui doivent être amarrés dans les stations au bord de la route après utilisation, les vélos Veligo resteront chez les utilisateurs, qui peuvent les louer pour 40 euros par mois, dont la moitié peut être subventionnée par leur employeur.

Cette initiative est un geste majeur pour Valérie Pecresse, la tête conservatrice de la région Ile-de-France, qui se heurte souvent à la maire de gauche parisienne, Anne Hidalgo, pour des questions d’environnement et de transport.

Les avantages

«Les vélos électriques ont un potentiel énorme. C’est un moyen efficace et écologique de se rendre à la gare pour des trajets courts qui peuvent remplacer la voiture », a déclaré Pecresse.

Elle a ajouté que Veligo permettrait aux navetteurs d’essayer les vélos électriques et pourrait les convaincre d’acheter les leurs. Un bon vélo électrique coûte entre 1 500 et 2 000 euros. Environ 250 000 ont été vendues en France l’année dernière, contre 2,7 millions de vélos ordinaires, a déclaré IDFM.

Alors que Velib dessert principalement les deux millions d’habitants du centre de Paris, Veligo vise la région au sens large de la capitale, qui compte 10 millions d’habitants et un tiers de la production nationale.

Plusieurs magasins de vélos électriques à Paris proposent déjà différents modèles, ces derniers mois, plusieurs sociétés, notamment Lime et Bird, en Californie, ont lancé des scooters électriques qui ont pris d’assaut Paris.

La région parisienne lancera la plus grande flotte de vélos électriques au monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *